La plus-value de l’expert dans l’évaluation d’un bien immobilier en situation de divorce

Qui dit divorce dit irrémédiablement séparation des biens acquis communément durant le mariage. Dans la dissolution du patrimoine, il arrive que l’un des deux conjoints souhaite conserver un élément comme un bien immobilier. Quand la tension s’installe entre les deux parties, la justesse, la rigueur et l’objectivité de l’expert immobilier dans l’évaluation de la maison est un réel soulagement pour le couple divorcé. Explications.



Dans quels cas de figure l’expert immobilier peut s’avérer d’une aide cruciale suite à un divorce ?


Les expertises immobilières en cas de divorce sont en général des situations délicates. Si l’expert immobilier intervient, c’est que l’un des deux conjoints souhaite acheter le bien immobilier commun, sinon celui-ci serait purement et simplement mis en vente.

La situation est souvent conflictuelle car celui ou celle qui désire acheter le bien immobilier le veut au prix le plus bas possible, tandis que celui ou celle qui désire s’en séparer souhaite obtenir la somme la plus élevée. Dans un tel cas de figure, d’aucuns n’hésitent pas à demander à l’expert immobilier de faire peser la balance en leur faveur. Or, l’expert immobilier se doit d’être d’une neutralité totale. Si l’expert se risque à accepter, l’autre partie s’en rendra compte, fera appel à une contre-expertise et l’expert risque d’être désavoué aux yeux de toute la profession. Si ni l’une partie ni l’autre ne conteste, c’est signe que l’expertise du bien immobilier en Belgique a été réalisée de manière juste et impartiale.

Les cas de divorce nécessitant le concours d’un expert immobilier peuvent se présenter autrement. En effet, il n’est pas rare que des avocats fassent appel à des experts immobiliers pour une contre-expertise, lorsque l’estimation préalable d’un agent immobilier ou d’un notaire est par exemple contestée par l’une des deux parties. L’expert immobilier remet alors directement son rapport d’évaluation aux avocats, lesquels tranchent et débattent en comparant l’expertise originale de l’agent ou du notaire avec la contre-expertise de l’expert. À noter que cette intervention implique des frais supplémentaires.

Estimation d’un bien immobilier en cas de divorce : quelles propriétés sont concernées ? Quid du paiement des honoraires de l’expert ?


La vente d’un bien immobilier en cas de divorce touche souvent des bâtiments comme des maisons, des appartements ou des villas. Les biens industriels sont rarement concernés.

Lors de l’estimation immobilière d’une maison ou d’un autre bien en situation de divorce, il n’est pas absolument nécessaire que les deux conjoints soient présents. Dans un souci de dissipation des tensions, les honoraires de l’expert immobilier sont généralement divisés en deux parties égales.

Vous désirez bénéficier de l’aide d’un expert immobilier dans la vente de votre patrimoine ?


Le Bureau d’expertises immobilières Brakel en région namuroise est à votre disposition en province de Namur et ailleurs en Wallonie. Joignez notre équipe par téléphone, ou 24h/24 via notre formulaire online.

contactez-nous

Nous vous recommandons


Tradanim

Tradanim


veronique Van Den Abeele

apprendre les langues en s'amusant



,


,


www.tradanim.be

CBC Banque Belfius Credit professionnel CPH Banque Triodos banque Axa Banque P&V assurance Krefima Credimo Crédit foncier Travailleur chez lui