Estimer un bien immobilier : les vérités et les pièges

Votre bureau d’expertises immobilières à Namur soulève pour vous un coin du rideau sur les pièges dans lesquels il est facile de tomber face à une estimation avant la vente immobilière d’un bien.

Vous pensez faire une affaire en or au vu du prix d’achat de votre parcelle de terrain : méfiez-vous !


Vous êtes en pleine recherche pour l’achat d’une parcelle cadastrale ? Soyez dès lors prudent. Ne tombez pas dans le piège d’un agent immobilier qui vous remet un prix incroyablement alléchant pour le terrain à bâtir que vous convoitez. Si ce montant est étonnamment inférieur comparativement aux prix appliqués pour les autres parcelles de la région, c’est qu’il y a de bonnes raisons. Analysez les choses en profondeur et sachez par exemple que les facteurs qui suivent font sensiblement baisser la valeur d’une unité cadastrale :

Une orientation Nord du terrain ;
Une parcelle en pente ;
Une unité cadastrale boisée ;
Une largeur de façade supérieure à 50 mètres ;
Une piètre qualité du sol : ce dernier élément est invisible à l’œil nu, il est donc conseillé de redoubler de vigilance. N’hésitez pas à faire réaliser des essais de sol afin d’analyser la qualité mécanique de la terre et de déterminer sa capacité portante qui permettra de sélectionner le type de fondations et leurs dimensions. Cette étude de sol vous permet par la même occasion d’identifier la nature présumée de votre terrain (limon, sable, argile, …), et de savoir s’il y a une présence d’eau à faible profondeur. En cas de qualité médiocre du sol (terre pas suffisamment dure par exemple), vous aurez dès lors besoin de fondations supplémentaires. L’argent gagné à l’achat du terrain sera donc perdu dans l’acquisition de matériaux de gros œuvre.

Vérifiez scrupuleusement que le plan du bien immobilier que vous désirez acheter correspond à la réalité !

Cette affirmation vous semblera peut-être étrange à la première lecture, mais retenez bien ceci : 1 m2 n’est pas toujours égal à 1 m2 ! 1 m2 de surface habitable dans le salon n’est par exemple pas égal à 1 m2 de surface dans le garage, dans la cave ou sous un toit pentu. Le mètre carré n’a pas la même valeur selon sa localisation dans l’habitation. Soyez une fois de plus vigilants. Et sachez qu’un mètre carré à l’étage a une valeur moindre qu’un mètre carré au rez-de-chaussée.

Aussi, un mètre carré doit présenter une hauteur minimale pour être considéré comme habitable. La surface sous-pente ne peut donc pas toujours être comptabilisée.

Par ailleurs, il arrive que certaines agences immobilières fournissent aux candidats acheteurs des plans plus grands que la réalité. Dans votre intérêt, vérifiez donc la conformité de l’ébauche avec la réalité du terrain.

Assurez-vous enfin que vous ayez la même grille de lecture que l’agent immobilier. En termes de « surface », le jargon immobilier est très riche et peut renfermer une multitude de pièges : surface habitable, surface privative, surface pondérée, surface corrigée, surface utile, surface annexe, surface de plancher, etc.

Le paramètre de vétusté : un critère qui doit être considéré dans l’estimation de la valeur réelle d’un bâtiment existant

Le paramètre de vétusté doit impérativement être pris en considération dans l’évaluation d’un bien immobilier existant (les nouvelles constructions ne sont ici pas concernées). Il se calcule en tenant compte de l’âge du matériau et de la méthode d’entretien de ce dernier. Calculer la vétusté d’un bâtiment existant ne peut se faire à partir d’une formule standard similaire pour tous les experts immobiliers en Belgique. Ce n’est pas une science exacte et chaque expert évaluera donc ce paramètre selon ses propres méthodes.

Vous souhaitez faire estimer un bien immobilier sans tomber dans les pièges que cela peut comporter ?

Faites appel au professionnalisme et à l’objectivité de l’expert immobilier Geoffrey Brakel en région namuroise ! Une demande d’information ? Contactez notre Bureau d’expertises en cliquant ici.

contactez-nous

Nous vous recommandons


Viagimmo

Viagimmo


Frédéric Pirmez

spécialisation dans le viager



,


,


CBC Banque Belfius Credit professionnel CPH Banque Triodos banque Axa Banque P&V assurance Krefima Credimo Crédit foncier Travailleur chez lui